Accueil

Communes, un patrimoine en danger

Faisons cause commune le 19 septembre partout en France !

 

L’Etat a décidé de réduire de 30% les dotations, jusque-là accordées aux communes et intercommunalités, pour assurer leurs missions quotidiennes et de proximité, y compris les plus vitales.  Les communes et leurs intercommunalités font d’ores et déjà des efforts de gestion mais quelle institution même très bien gérée pourrait supporter une telle baisse ?

 

Depuis plusieurs mois, l’Association des Maires de France a fait des propositions visant à compenser cette amputation budgétaire qui aurait des conséquences très fâcheuses dans chaque commune de France, sans exception.

 

Si rien ne change, les communes, dont la nôtre, seraient en effet mises en danger, les investissements et les services publics locaux menacés. Tout ce qui fait la qualité de vie et le lien social serait mis à mal : crèches, écoles, cantines, centres d’action sociale, logements, transports, équipements sportifs, lieux d’expression culturelle, tri et collecte des déchets, entretien des équipements et espaces publics.

 

Plus de 17 000 communes ou intercommunalités de France, par la voix de leur conseil municipal ou communautaire, se sont déjà prononcées contre cette baisse sans précédent des dotations de l’Etat.

 

L’AMF a lancé une mobilisation massive, dans toutes les communes de France, dont nous faisons partie.  A Champagné, le samedi 19 septembre prochain sera organisé un rassemblement avec les élus, à midi, place de l’église. Citoyens, responsables d’associations, acteurs économiques et élus de toutes sensibilités politiques sont appelés à se mobiliser ce jour-là pour soutenir leurs communes.

 

Au-delà de sa présence au rassemblement du 19 septembre, chacun est appelé à signer « l’Appel du 19 septembre pour les communes de France », sur le site www. change.org (taper « appel 19 septembre communes de France » dans le moteur de recherche): plus il y aura de signatures, plus nous pourrons peser sur les décisions gouvernementales.


A travers cette association, nous souhaitons continuer à faire vivre les idées de la Liste d’Union Démocratique conduite par Catherine CHEVALIER aux dernières élections municipales.

Ici, vous pourrez vous exprimer, proposer vos idées et vous informer des actions menées par la municipalité en place actuellement.

LES ACTUALITÉS…

La décision vient d’être rendue par le Conseil d’Etat

Notre liste est donc élue par 819 voix contre 804.
Félicitons- nous collectivement de cette bonne nouvelle.
Soyez convaincu que cette décision reconnait une élection légitime,sans truchement ni tricherie.

La contestation sur la sincérité du vote des électeurs et l’issue raisonnable des élections,
nous l’avons exprimés auprès des tribunaux (et non dans la rue) dans le respect des procédures républicaines.(sans prendre à partie nos concitoyens ni chercher à les diviser)
De cela aussi nous pouvons être satisfait.

La justice a tranché et li n’y aura pas d’autres recours possible.
Nous comprenons la déception de Mr Desmazières et de son équipe et nous reconnaissons qu’ils ont fait preuve de bonne volonté pour gérer au mieux la commune malgré leur manque d’expérience.
Nous restons cependant, opposés sur certains choix faits pour Champagné, le meilleur exemple étant de sacrifier la maison médicale au profit d’une banque.

Nous sommes impatients de reprendre le travail qui nous attend déjà depuis cet été.

Nous serons, le conseil municipal de tous les habitants et de tous les Champagnéens quelques soient les convictions de chacuns.

Bonne Année à tous

 A VOS AGENDAS..
Si vous souhaitez devenir adhérent n’hésitez pas à venir nous voir.

RESULTATS DE RECOURS : LA JUSTICE NOUS PROCLAME ELUS

Pour faire suite au recours déposé au Tribunal Administratif de Nantes, nous venons d’être informés du délibéré de jugement.

Les juges ont suivi les préconisations du rapporteur public, reconnaissant la validité des 19 bulletins de vote déclarés nuls pour la liste d’Union Démocratique de Mme Catherine Chevalier, les juges modifient le résultat des opérations électorales.

Ainsi, ils annulent l’élection de 15 conseillers de la liste de Monsieur Desmazières et proclament élus 15 autres candidats de notre liste. En outre, le Tribunal modifie l’élection des délégués communautaires en proclamant élus Mme Catherine Chevalier et M Jean-Michel Marie.

Nous sommes heureux de cette décision qui entérine le choix majoritaire des Champagnéens, et nous souhaitons maintenant une transition sans heurts dans l’intérêt de la commune.

(voir le courrier de notification)

(voir le détail du jugement)

(voir l’article du Maine Libre)

(voir l’article du Ouest France)

RESULTAT DU RECOURS DEPOSÉ AUPRES DU TRIBUNAL ADMINISTRATIF : Le rapporteur public, magistrat impartial du tribunal administratif, a reconnu la légitimité de l’élection de notre équipe en préconisant aux juges de réintégrer les 19 bulletins déclarés nuls à tort, car l’intention des électeurs était claire. Dans l’éventualité d’une décision de la justice suivant ces préconisations, nous souhaitons ainsi être prêts à conduire de nouveau la gestion de la commune. (Voir l’article de presse de Guillaume FROUIN : Les municipales de Champagné invalidées ?)

LA MAISON MEDICALE SE TRANSFORME EN BANQUE : Les travaux étaient engagés pour accueillir la maison médicale tant attendue dans notre commune. Mais, suite à l’explosion de la Caisse d’Epargne le 21 avril dernier, l’équipe de Monsieur Desmazières a décidé sans concertation aucune de tout stopper pour y installer la banque. Pourtant, « Y aura-t-il encore des médecins ? » s’inquiétaient-ils en janvier 2014. Aujourd’hui, Monsieur Desmazières montre clairement qu’il porte plus de crédit aux banques qu’à la santé : « Ce n’est pas pour moi ma priorité » annonçait-il en Conseil Municipal. (Voir la dernière page du compte-rendu du Conseil Municipal du 24 avril 2014)

LETTRE D’INFORMATIONS AUX HABITANTS

PRESSE

PRESSE : Article Maine Libre‏ du 16 juin 2014